Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

vendredi 10 octobre 2014

Je pars

Je suis venue vous dire que je m'en vais...
Je déménage!
Pas que je ne me sentais pas bien ici...
Non!
Mais j'avais besoin de me recentrer un peu.
J'étais un peu dispersée. Facebook d'un coté, twitter de l'autre, Instagram par ici, le site quelque part et mon blog par là... Je m'y perdais un peu!
Maintenant, tout est regroupé à la même adresse et pour venir nous voir, vous pouvez prendre le vélo, ça fait pas trop de kilomètres!
J'espère que vous vous y sentirez bien.
J'ai déjà posé mes valises et je me sens vraiment chez moi. Enfin!
A tout de suite alors!
Les Côtes de la Molière: le site, le blog


jeudi 2 octobre 2014

Et je suis fier, et je suis fier et je suis fier d'être en Beaujolais!

Vous savez quoi?
C'est fatiguant de porter tous les malheurs du monde sur ses épaules!
Le Beaujolais.
Ah ouais, le Beaujolais Nouveau?
Oui
Aussi
Entre autre
Mais encore?

En Beaujolais, c'est vrai, il y a le Beaujolais nouveau (les réservations sont en cours, soit dit en passant!) et plein d'autres vins... Des beaujolais Villages et des Crûs... plein de crûs (je vous laisse les compter, vous vous rendrez mieux compte!)
Il y  a aussi plein de vignerons: des p'tits, des grands, des beaux, des moches, des cons, des moins cons et des pas cons du tout, des sincères et des menteurs, des hommes et des femmes. Bref... comme partout!
Mais en Beaujolais, je crois qu'on souffre d'un gros problème de manque de confiance en soi et d'un complexe d'infériorité ... à côté des autres vignobles... (bon, ok, y en a quand même qui ont le melon,si si, comme partout... mais pas assez faut croire!)

Alors quand les Bourguignons arrivent sur nos terres beaujolaises pour en acheter quelques lopins, voilà que ça rend fier le vigneron beaujolais. Comme si ça allait donner de la valeur à ces lopins là.
Apparemment, c'est ce qui se passe.
Faut dire qu'en Beaujolais, la terre n'est pas si cher qu'en Bourgogne (enfin je crois). Et que les vins y sont vachement bons (je ne dis pas qu'ils sont meilleurs car on m'accuserait d'un manque cruel d'objectivité et on n'aurait pas tord sur ce coup là )
C'est les Bourguignons qui le disent... que c'est bon le Morgon et le Moulin à Vent.
C'est pas moi!
Non! parce qu'en beaujolais, on est assez pudique pour ne pas oser dire que c'est bon chez nous.
Moi je le dis très souvent mais je n'ai pas assez de pouvoir, pas assez d'argent et pas une assez grande gueule. Et puis je suis une femme. On ne me prend pas au sérieux. 
Mais si! Je vous vois sourire.
Si j'étais un homme, je vous inquiéterai. Là je vous fais marrer!

Bref, je ne suis pas Bourguignophobe! Non, j'ai plein d'amis Bourguignons.
Mais je trouve un peu triste et dommage qu'on ait besoin des autres pour remonter notre image et qu'on ne soit pas capable de le faire tout seul.
Toujours ce sentiment d'infériorité sûrement...

Bref, bienvenue à nos amis Bourguignons alors.
Paraîtrait qu'ils ont un caractère bien trempé? c'est vrai ça?!!





mercredi 1 octobre 2014

De rien

Je me sens apaisée...
Enfin.
2014 sera un millésime plein de souvenirs, des bons et des mauvais.
Comme d'habitude me direz-vous?
Non, pas comme d'habitude.

Je me sens apaisée aussi parce que tous les raisins sont rentrés.
Enfin, non, pas tous.
Il reste  une petite parcelle, aux Guillats, un peu plus tardive que les autres qui profite encore des derniers rayons du soleil.

J'avais beaucoup de colère en moi.
A cause de plein de choses.
Et puis cette grêle, ces grêles même, qui nous ont gâché le bonheur d'un joli millésime qui se présentait et qui ne se représentera peut-être pas de si tôt. Il a fallu que ça tombe sur nous, encore une fois.
Notre assureur nous déteste!
Vous avez remarqué? On paie pour s'assurer et quand il arrive ce qui ne devrait pas, on flippe parce que l'assureur ne va pas être content.
En fait, on devrait payer pour qu'il ne nous arrive rien.
Juste pour faire plaisir à l'assureur!
Oui, on a une assurance. Depuis 25 ans.Et depuis 25 ans, la prime augmente. Parce qu'on est des mauvais élèves. Mais on se dit que c'est plutôt judicieux de la garder...parce qu'on grêle plutôt tout le temps... des fois un peu et des fois beaucoup...

Le rendement sera encore moindre même s'il est quand même supérieur à ces dernières années, malgré tout.
Tout le monde pense que l'on est habitué et que l'on a bien vécu jusque là avec des rendements ridicules.
Ouais...
De toute façon si l'on pleurniche, ça changera quoi?
Rien.
Alors on s'en contentera.

Les raisins étaient tout de même jolis.
Les baies touchées avaient séché pour la plupart et étaient tombées, laissant la place aux autres pour mieux grossir.
On appelle ça la sélection naturelle?
C'était un plaisir de ramasser cette récolte 2014.

Maintenant, tout est entre les mains de Bruno, et je me sens rassurée!

Et puis, quoi? c'est super fastoche de faire du vin non?