Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

jeudi 28 février 2013

Sauvé de la citerne...


Il est des histoires qu'il faut raconter quelquefois... parce qu'elles sont jolies, mais aussi et surtout, même si elles sont un peu tristes, parce qu'elles aident les gens à mieux comprendre!
Quelquefois aussi, les jolies histoires, on peut les garder pour soi, mais ça... c'est une autre histoire... que je ne raconterai pas...

Un jour, Bruno, caviste grand coeur, grande gueule, nous appelle pour nous demander de l'aider!
Et quand Bruno  il appelle d'Ermont...,
on sait déjà qu'on ne pourra pas lui dire non...
c'est comme ça!

Il est malheureux! Il avait réservé des Fûts de Haute Côte de Beaune chez Emmanuel Sainson en Bourgogne...
Et Manu est en difficulté... Toute la récolte a été saisie.

Manu doit trouver des acheteurs pour ses vins avant la vente aux enchères...
Tout n'est pas toujours rose dans le métier de vigneron. Il faut gérer son domaine comme une véritable entreprise et souvent les histoires de famille, de jalousie, de terre et d'héritage ne rendent pas les choses très commodes...

Ces Hautes Côtes, Bruno, il en rêvait, il les veut. En plus, la plupart des bouteilles avaient été réservée par la "Bistronomie"qui va bien et par des cavistes confiants dans l'avenir des bonnes choses!
Parce que Manu, il sait faire de bonne choses... Et il en fera plein encore, c'est certain...

Mais les vins sont bloqués. Il faut trouver une solution.

La solution, c'est nous. Ou plutôt la Maison B. Perraud qui va racheter ce lot de 5 Fûts de Hautes Côtes de Beaune, issus de beaux pinots bien croquants, sur les Hauteurs de Beaune, comme Manu sait les faire et comme nous les aimons, les Bruno et moi!
Ce n'est pas du gamay... certes... mais faut l'avouer, quelquefois ça peut être bons aussi, même quand c'est pas du gamay!

On fait une offre. Un prix décent. Le prix que valent les Hautes Côtes...
On attend. On attend encore. On attend toujours.
On est patient mais... on s'impatiente...
Jusqu'au jour où on nous annonce la bonne nouvelle: ils sont à nous!

Bruno, le mien, se rend à Bligny les Beaune chez Manu, pour faire la mise en bouteille.
Ce sera embouteillé comme nos vins: sans soufre, sans additif, sans filtration ni collage et sans dégazage.
Et on ramène les bouteilles à Vauxrenard. 1520 exactement.

On pourra donc trouver ces bouteilles chez nous ( il en reste quelques une car la plupart sont réservées déjà) et chez Bruno Besson, à Ermont.

Producteur: Emmanuel Sainson
Réalisateur: Bruno Perraud
Scénariste: Bruno Besson

dimanche 24 février 2013

Moi, Moi Moi...


Je voulais juste vous dire aujourd'hui que je suis très touchée de la confiance que vous nous avez accordée, que vous nous accordez et que vous nous accorderez longtemps j'espère!

Au départ, c'était pas gagné parce que personne ne croyait en nous, à part moi!
Mais moi, je n'avais pas mon mot à dire: quand on est une femme..., fille de bijoutier, et qu'en plus on fait des études de lettres (parce qu'on est nul en math...), on va à la vigne l'été pour se faire bronzer, on va à la vigne l'hiver pour prendre l'air, on fait les salons pour faire sa star... 
Bref, pas facile de trouver sa place... à travers toutes ses remarques désobligeantes...

Pas que je sois avide de reconnaissance...
Je suis juste "conjointe d'exploitant" depuis peu... c'est à dire pas grand chose. Ce n'est pas moi qui vais  épuiser les caisses de retraite, rassurez vous... 

Alors que l'exploitation allait très mal, j'ai juste décider de me battre et de faire en sorte qu'on existe encore un peu. J'aurai pu aller travailler ailleurs comme le font la plupart des femmes de vignerons. 
Je les comprends de plus en plus aujourd'hui. 
Elles ont un vrai travail, elles... 
Mes enfants à l'école, quand on leur demandait la profession de leur maman, ils ne savaient même pas quoi dire... 
Profession de la mère: "elle veut juste pas crever"

Aujourd'hui, ma récompense, c'est de voir que le Domaine va mieux, même si ce n'est pas encore gagné...
J'y ai mis toute mon énergie parce que je trouvais juste que Bruno faisait les meilleurs vins du monde, avec cette sensibilité et cette sincérité que je ne trouve nul part ailleurs. 
Je manque d'objectivité, c'est certain... Mais je ne manque pas d'objectivité en disant que Bruno est sensible, sincère et respectueux... et c'est tout ça que je perçois dans les vins. Vous aussi?

Quand je dis que nos vins sont bons, je n'ai pas l'impression de me vanter, parce que ce n'est pas moi qui fait les vins, je suis juste un guide! Bruno ne le dit jamais, lui... Alors je peux le dire, le crier, même si ça paraît prétentieux, je ne le suis pas! C'est comme dire que ses enfants sont les plus beaux! c'est une évidence! 

Bref, gros coup de blues, après quelques réflexions et remarques pas très glorifiantes...

mardi 12 février 2013

Tronches de vin !


Le 15 mars, c'est la sortie du guide "Tronches de vin"...

Parce que derrière un vin...y a des vignerons... et parce que derrière les vignerons... y a des hommes et des femmes qui font que le vin est ce qu'il est... et ce qu'il sera.

Donnez les mêmes raisins à des personnes différentes et ils n'en feront pas le même vin...

Parce qu'on n'a pas tous les mêmes sensibilités, la même histoire, le même avenir et parce qu'on n'a pas tous les mêmes goûts...

Il y a bien sur des vins qui vont plaire à un plus grand nombre. Ou tout du moins on va faire en sorte qu'ils plaisent au plus grand nombre comme une femme à qui on aura remodelé les seins, affiné le nez et remonté les fessiers!

Et il y a les vins qui auront le charme d'être ce qu'ils sont parce qu'issu d'un terroir moins prestigieux ou d'un cépage un peu snobé. Mais qui éclateront par leur présence, leur charme et leur pureté!

Bref, le vin il a le goût de son vigneron... si si, j'vous jure! J'ai déjà goûté...