Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

samedi 28 décembre 2013

Compte à rebours


C'est la fin de l'année.
Déjà?
Allons y pour le bilan de l'année 2013:
- je n'ai pas arrêté de fumer (faut dire que je n'avais pas commencé),
- je ne me suis pas mise au régime (j'ai oublié),
-j'ai pris quelques rides
-je n'ai pas amélioré mon sale caractère (c'est héréditaire à ce qui paraît et ça ne sert à rien de lutter!).
-J'ai essayé de comprendre des gens que je ne comprends pas, avec plus ou moins de réussite...
-J'ai essayé de me comprendre moi même, avec plus ou moins de réussite...
-J'ai essayé d'essayer de comprendre encore et toujours ce qui anime la lutte anti-vin-naturel! Mais je n'ai pas encore compris. Mais j'me dis que ce n'est pas très grave (la sagesse me gagne!). Que ça ne nous empêchera pas de vivre et de mourir. Mais que ça nous fera toujours un sujet de discussion les jours où la météo n'aura rien à dire (les jours sans neige, sans vent, sans pluie, sans froid, sans canicule, sans brouillard...)

J'avais plus ou moins envie d'arrêter le blog: manque d'inspiration, tournage en rond et en bourrique... etc.
Voilà 7 ans que notre histoire a commencé.
A ce qu'il paraît, y a des caps à passer, comme dans un couple:
Il m'avait pourtant semblé avoir passé le cap des 3 ans avec brio (celui où l'on passe de la fusion à la différenciation!), où la passion (quand on a les mains moites, le coeur qui tambourine rien qu'à l'idée de le retrouver) a laissé place à autre chose... Je ne voulais pas qu'on en arrive à la routine, ce truc qui nous ennuie avant même qu'il ne commence.
Je veux être émoustillée à chaque fois que je tape mes codes pour me connecter.
Je ne veux pas qu'il me résiste...
Je ne veux pas qu'il se mette à buguer au moment où j'avais un truc important à écrire... Quand c'est le moment, c'est le moment, après... c'est trop tard. Et c'est dommage, c'était important...

Voilà...
2014 sera une autre année avec les mêmes gens et d'autres.
Un blog quelque peu relooké.
Et moi!

Bonne fin d'année à tous. Et merci pour votre fidélité, pour vos encouragements et tout et tout...



mardi 3 décembre 2013

Jeunevieille


La question que l'on me pose souvent:
"il se garde combien de temps ce vin?"
Parce que plus c'est long, plus c'est bon.
Un vin qui se garde longtemps, c'est un bon vin... dans l'esprit de beaucoup de gens.
Quand t'es un vin jeune, tu n'es pas pris au sérieux. Trop de jeunesse, de fougue, pas assez de corps, de complexité et d'expérience.
Quand tu es un vin vieux, tu as prouvé que tu pouvais le faire. Que tu as tenu le coup, et tu as développé ton caractère et tu t'es bonifié.

Alors qu'on vit dans un monde où la jeunesse est toujours mise à l'honneur, où la ride est chassée à grand coup de bistouri, où le moindre cheveux blanc fait le bonheur de Franck Provost...
Le monde du vin fait exception!

Je voudrai être un vin!
Une bonne bouteille de vin!
Qui n'ait pas peur de vieillir!
Qui assume ses rides et ses cheveux gris.
Je voudrai être celle qu'on ait envie de conserver précieusement .

Alors, à la question "il se garde combien de temps ce vin?", je réponds que j'en sais rien... Mais ce dont je suis sûre c'est qu'on est toujours trop pressé de le boire....
ça dépendra de la cave, ça dépendra du millésime, ça dépendra du bouchon, et de plein de choses.

Qu'il soit vieux ou jeune, l'essentiel c'est de prendre du plaisir au moment où vous l'ouvrez.
Vous saurez que vous avez trop attendu quand vous l'ouvrirez et que vous aurez trop attendu...
Et vous saurez que vous n'avez pas assez attendu quand vous l'ouvrirez et que ce sera trop tôt...
Mais bien heureusement, il arrive que le bon moment de la bouteille soit votre bon moment à vous et là... C'est le pied!




mardi 19 novembre 2013

Facebook m'a tué, Twitter m'a ressuscité!


En ce moment, je lis et j'écoute... ce qu'on raconte sur les vins natures... sur les vignerons natures... ça jase sur les réseaux sociaux...
On me dit que si on parle de toi, c'est que t'es un peu connu et que tu suscites l'intérêt.
Y a certains vignerons qui doivent avoir les oreilles qui sifflent à longueur de jour et de nuit...

On parle bien souvent sans savoir.
On juge rapidement.
Y a quelqu'un qui a dit que...
Sans même poser la question aux vignerons eux-mêmes.
Faut dire que si la question était posée, la discussion serait vite arrêtée et... ce que les gens aiment, bien souvent, c'est la polémique.

Alors, nous autres, vignerons, on ne sait plus trop quelle attitude prendre.
Soit on en dit trop et on le regrette vite.
Soit on n'en dit pas assez et les autres vont raconter le reste.
Chaque vigneron a ses motivations et son histoire.

Bien sûr que le vigneron qui fait rêver c'est celui qui n'a pas de tracteur, qui a 3 hectares, qui bouffent les racines de son jardin, qui boit l'eau de son puits , qui livre ses quelques bouteilles avec son vélo et qui tricote ses pulls avec la laine de ses moutons, qui a l'électricité quelques heures par jour, qui n'a pas d'Iphone et internet...
Bien loin de la vie parisienne... c'est certain...
Vous vivriez comme ça vous?
Oui, dans les rêves...
Mais après, faut pas déconner...

On est souvent aussi très critique et intransigeants concernant les vignerons qui ont une activité de négociants... vinificateurs ou pas.
Pas facile d'assumer ce statut.
On est fliqué par la répression des fraudes et par les douanes parce qu'on est susceptibles de tricher plus que les autres (je vois pas bien pourquoi...), on est montré du doigt par les vignerons qui sont juste vignerons parce qu'on n'est plus dans la vraie éthique du vigneron et par quelques consommateurs qui remettent en cause la crédibilité de ce statut.

Alors effectivement, nous avons une activité de négociant... et même négociant vinificateur.
Je veux que ce soit du négoce Haute Couture, c'est la raison pour laquelle je me suis entourée de vrais vignerons, respectueux de l'environnement. C'est une véritable collaboration.
Je peux concevoir que ma Haute Couture ne plaise pas à tout le monde, mais je ne peux pas concevoir qu'on mette en doute notre intégrité.

Notre production ne nous permet pas d'en vivre, pas encore.
Le Domaine est en pleine restructuration.
Nous avons pas mal arraché.
Nous plantons 1/2 hectares par an.
Notre passage en bio, il y a 15 ans a été fait de façon archaïque, sans reflexion, sans accompagnement et nous avons fait des erreurs que nous essayons de corriger aujourd'hui.
8,5 hectares, ça occupe à plein temps. Mais avec une production entre 15 et 20 hectolitres à l'hectare, c'est loin de rapporter un vrai salaire.
Certaines auraient décidé de compléter le salaire en partant travailler ailleurs. Moi, j'ai voulu rester là en faisant ce que je savais faire.
Ce n'est pas plus compliqué que ça.

Les cuvées du Domaine sont: Le Moulin à vent, le Poquelin, l'Epreuve, le Côte de la Molière, La Molière en Sauvignon, Mon Blanc des Molières, le Beaujolais Villages Nouveau et une Bulle à venir (Domaine des côtes de la Molière, Isabelle et Bruno Perraud). Ici, TOUS les vins sont sans soufre, et non filtré.
Les cuvées de notre activité de négoce sont: Le Bourgogne Aligoté, le Saint Véran, Le Pouilly Fuissé, le Morgon, le P'tit Poquelin et une partie des Beaujolais Villages Nouveaux (Maison B. Perraud). Ici quelques cuvées sont sulfités légèrement et filtrés. Mais la grande majorité d'entre elles sont sans soufre et non filtré.

Je ne bois ni ne mange n'importe quoi. Alors juste par respect pour nous, qui buvons nos vins... nous ne faisons pas n'importe quoi!

J'avais très envie de mettre les choses au clair depuis quelques jours.
Il m'en fallait trouver le courage et les bons mots pour le dire.
C'est chose faite!

Je remercie bien évidemment tous nos clients pour leur confiance et leur compréhension envers nos vins bien souvent capricieux!








dimanche 17 novembre 2013

Enfin...


On est à quelques jours de la sortie du fameux Beaujolais Nouveau...
Et on est déjà très curieux de savoir comment il sera.
Quelques privilégiés l'ont déjà goûté.
Chut... il ne faut pas le dire!

Qu'est ce qui suscite cette envie d'y goûter ?
Car même ceux qui le décrient le goûteront !
Pour le décrier encore, parce que, faut pas déconner, on passerait pour un abruti de dire que c'est bon et que ça nous a fait du bien!

D'autres diront que c'est vachement bon! Parce que quand c'est bon, c'est bon et qu'on n'a pas honte de le dire! Y a pas de mal à se faire du bien!

Peut être que le Beaujolais nouveau a un tel succès parce qu'il est éphémère. Comme quelqu'un qu'on ne voit pas souvent, qu'on est impatient de voir, de revoir, d'entrevoir... Sur qui on se jetterait pour être sur de pouvoir tenir le coup jusqu'à la prochaine fois. Dont on voudrait se rappeler l'odeur et le goût  et peut être à jamais... si on ne le voyait plus...

C'est donc pour cela que certain l'adore... parce qu'il l'attendait depuis presque un an... Qu'ils l'ont tant attendu et idéalisé.
Et que d'autre le haïssent parce qu'ils détestent attendre et qu'ils ont fini par ne plus en vouloir! Et ont trouver une compensation... ailleurs.

De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas!

Moi... j'ai choisit... le beaujolais nouveau!
pas de compensation.
J'attendrai longtemps s'il le faut... mais c'est juste lui que je veux .



Un an d'attente pour goûter enfin, ce jeudi 21, le nouveau millésime du beaujolais nouveau... dans tous ces états!

lundi 14 octobre 2013

Beaujolais nouveau, je t'ai dans la peau


Les vendangeurs sont partis.
Nous finirons tout seul.
Attendrons le beau temps annoncé pour jeudi pour ramasser la dernière parcelle de gamay.

Nous avons eu un peu froid... c'était quelquefois un peu humide mais la plus grosse partie est rentrée au chaud... Enfin presque au chaud... il ne fait pas très chaud dans notre cuvage!

La récolte est petite. La grêle du 1er mai a laissé des traces. 45% de pertes, ça ne s'oublie pas...

Les Beaujolais Nouveaux sont préssurés. On a mis des radiateurs sous les cuves pour leur tenir un peu chaud. Pour que les fermentations malolactiques ne soient pas trop paresseuses. Elles ont bien heureusement commencées.

On avait bien expliqué aux raisins dès leur arrivée dans les cuves , le rôle qu'ils auraient à jouer. Les premiers rentrés ont un voyage au Japon et aux Etats Unis de prévus. Va falloir se préparer. S'habiller. Faire ses valises, en n'oubliant rien, faire les passeports etc...
Que de choses à penser en si peu de temps!
Pour les autres, ils pourront prendre leur temps. Nous ne les brusquerons pas.

Alors on nous demande pourquoi s'obstiner à faire des beaujolais nouveaux une année si tardive?
Parce que j'aime les beaujolais nouveaux!
Parce que sans les beaujolais nouveaux, le Beaujolais ne serait pas ce qu'il est!
Vous en pensez du mal?
Mais au moins vous en pensez quelque chose!
Sans le Beaujolais nouveau, peut être que vous ne sauriez même pas que l'on existe?
Et moi, j'aime me sentir exister!
On se fait un devoir de se surpasser un peu plus tous les ans.
On veut être les meilleurs!
Même si ce n'est pas le cas, nous aurons fait tout notre possible.
Et c'est pas rien!





mardi 8 octobre 2013

En rouge et blanc

Les vendanges se poursuivent.
Blanc sur rouge rien ne bouge!
Petit rendement, jolis raisins, et des surprises à venir...



vendredi 4 octobre 2013

Vendanges 2013, c'est parti!



Le 3 octobre, nous enfilions nos bottes (oui, c'est toujours un peu humide en octobre, le matin, dans l'herbe!), nous nous équipâmes de notre serpette ou de notre sécateur (selon l'humeur, les goûts et les choix de chacun!), nous choisîmes le plus beau seau et nous dévalâmes la pente pour nous placer chacun en bas de notre rang et commencer une belle journée de vendange!
Des rires, des "Aïe" ( oui ça coupe et ça fait mal ce satané sécateur), et un bon moment avec des vendangeurs toujours sympa ( la sympathie est une qualité exigée pour travailler ici!)!

Petite pause cet après midi et ce week end, le temps de laisser la pluie s'en aller loin, très loin...
On rattaquera lundi.

lundi 30 septembre 2013

Le beaujolais des nouveaux

Le beaujolais nouveau, c'est bientôt.
Le beaujolais nouveau, c'est un peu trop tôt!
Mais le beaujolais nouveau, il sera là quand même!
Parce que le beaujolais nouveau
ça met un peu de soleil dans nos coeurs quand novembre est un peu gris et un peu froid!
Il aura le goût de raisins, encore plus que d'habitude.
Le goût de raisins fraîchement ramassés, fraîchement fermentés et fraîchement pressurés....
Il n'aura même pas le goût du stress de son vigneron, parce que le vigneron est très pudique, il garde tout ça pour lui, juste au fond de lui... et c'est ce qui le rend bon le beaujolais nouveau!
Il aura l'énergie et la tonicité du millésime.

Cette année, encore plus que jamais, choisissez bien votre bouteille et votre vigneron.
Il n'y a pas UN beaujolais nouveau mais autant de beaujolais nouveau que de vignerons en beaujolais!

"Le vrai, le faux, le laid, le beau, le dur, le mou, qui a un grand cou, le gros touffu, le p'tit joufflu, le grand ridé, le mont pelé"...................................................

Alors faites votre choix, mais faites le bien, et vous passerez forcément un très bon moment.
Promis, juré!


C'est maintenant qu'il faut y penser, 
c'est maintenant qu'il faut réserver, 
c'est maintenant pour plus tard...

dimanche 29 septembre 2013

Dernière ligne droite... un peu tortueuse!


Il y a des choses qui se disent et d'autres qui ne se disent pas.
Il y a des choses à quoi l'on pensent et d'autres auxquels il ne faut pas penser.
Il y a des choses que l'on aime et d'autres pas.
Certaines fois on aime et on ne devrait pas.
Certaines fois on n'aime pas... et on devrait.

Bref.
Si les vendanges ont commencé en Beaujolais depuis quelques petits jours, nous...
Ici, on attend encore un peu.
Pas que l'on aime attendre.
Mais c'est indispensable pour que nos raisins arrivent à maturité... enfin au maximum.

On devrait ramasser nos beaujolais nouveau la semaine prochaine. Nous avons choisi nos parcelles les plus précoces.
Pour les autres, on attendra un peu.
Pas que l'on aime attendre.

A cette période de l'année, on n'aime pas trop attendre. Le temps se dégrade assez vite. la pluie pourrait ne pas être très bénéfique.
Alors... on n'est pas très tranquille.

Alors là on va me dire que c'est la nature, qu'on travaille avec elle et que l'on doit s'en accorder. Que si on a choisi ce métier c'est pas pour se plaindre dès qu'il y a un petit orage de grêle ou des pluies diluviennes!
Et qu'est-ce qu'on fait à votre avis?
On se plaint?
Un peu?
On oublie vite en tout cas!
Sinon, ça ferait longtemps qu'on aurait fait nos valises pour les îles Baléares (c'est nul les Baléares? j'en sais rien, j'y suis jamais allée et j'en ai même pas envie!).
Ici on a eu le temps des Baléares depuis quelques jours! Et cela nous a fait beaucoup de bien, surtout aux raisins d'ailleurs! Mais on nous annonce un peu de pluie...

Je ne connais pas Mr Météo personnellement! Parce que je vous avoue très sincèrement que si c'était le cas, j'aurais commandé du soleil jusqu'à la fin du mois d'octobre avec une température de 22/23°!
Si quelqu'un le connaît, qu'il pense à lui passer ce petit message?
On lui paiera un coup quand il passera dans le coin.

Photographe: Laura Duvouldy. Chateau de Bellevue à Villié Morgon.
Avec Jules Durand




vendredi 27 septembre 2013

#VdV 59: Vin et Musique


Dernier Vendredi du mois.
VDV
vendredi du Vin
Avec un nouveau thème proposé par Lolita Sene:


"Pour ce VdV#59 c’est à votre tour de m’annoncer vos accords vin et musique. Un Saint Joseph avec de la pop ? Un Pomerol avec une sonate de Chopin ? Un Champagne avec du bon vieux rock ? Un Touraine avec de la chanson française ?

Présentez-moi votre cuvée confrontée au morceau de musique qui vous parait être le plus adéquat, vibrant, intense."

En cette période de vendanges qui commence, je suis heureuse parce qu'on va enfin ramasser les raisins et que le millésime 2013 n'était pas de tout repos...
Mais un peu nostalgique car c'est une saison qui se termine, une de plus... et que ça nous rajeunit pas tout ça ? Hein? !

C'est un nouveau millésime qui pointe le bout de son nez mais on dit au revoir à d'autres... qu'on aimait bien quand même...
Quand un millésime est épuisé, on attend l'autre comme pour le remplacer. Mais on ne le retrouvera jamais vraiment.
Chaque millésime est unique.
Ouais! Je vous l'ai expliqué des centaines de fois. Si c'est pareil, c'est pas normal! C'est pas naturel!

On peut retrouver certains traits de caractère, un esprit mais jamais lui vraiment.
Quand c'est fini, c'est fini!
Le prochain sera sans doute meilleur... sans doute pas...
On ne sait pas.

"Voilà c'est fini...
Ne sois jamais amère, reste toujours sincère
t'as eu ce que t'as voulu, même si t'as pas voulu ce que t'as eu..."


Alors on sera sincère encore pour ce nouveau millésime.
On n'a pas vraiment eu ce qu'on a voulu, mais vous aurez ce qu'on a voulu!

Pensez à apprécier quand c'est le moment.
Mais je vous promets de grands bonheur encore avec des gamay et des chardonnay plus vivants que jamais!

Je ne vous propose pas d'accord particulier pour ce VDV, juste des Beaujolais, parce que y a rien de meilleur que le Beaujolais et que le Beaujolais, ça s'accorde avec tous les styles de musique!




Jean Louis Aubert, "Voilà c'est fini"..... vers un nouveau départ


jeudi 26 septembre 2013

Si ça vous saoule, faut cliquer!

Les 5 mesures envisagées contre le vin sont:
-Interdiction de parler du vin sur internet (mais de quoi va-t-on parler, nous alors???)
-Interdiction de parler positivement du vin dans les médias (même des Bordeaux!)
-Taxation du vin au nom de la santé publique 
-Radicalisation du message sanitaire 
-Durcissement des mentions sanitaires sur les étiquettes (qui n'auront plus que des mentions sanitaires d'ailleurs...)

Alors soutenez-nous!

jeudi 12 septembre 2013

Rien ne sert de courir


Je veux un vin qui me donne du plaisir.
Je ne veux pas juste être séduite.
Je ne veux pas juste avoir du désir.
Je veux hurler de plaisir!

Alors on se met à rêver du millésime 2013.
Il nous fait languir.
On le désire, on trépigne d'envie.
J'ose espérer que cette longue attente sera récompensée!
Je déteste attendre!
La patience est une belle qualité... que je n'ai pas!

Je les entend déjà, tous!
Que ça va pas être terrible...
Que ça va manquer de soleil...
Que y aura eu trop de pluie...
Que ça va être un millésime de vigneron...

Moi je pense que le bon vigneron, s'il fait de son mieux tout le temps, peut même rater son coup avec des supers raisins!
Manque d'attention, trop de confiance dans un millésime qu'on lui a vanté, et hop, c'est la cata!
De toute façon, le bon vigneron, il ne sait pas qu'il est bon, et le mauvais, il ne sait pas qu'il est mauvais!
C'est des choses que l'on se dit sous le manteau! Pour pas vexer ou pour pas que la tête explose d'une vanité trop importante! D'une façon ou d'une autre, faut pas le dire!

C'est assez étrange d'ailleurs...
Moi je dis quand j'aime.
Et ça me fait bizarre quand on me le dit pas.
J'me dis qu'on m'aime pas?
Ce doit être ça.

Alors quand vous croisez un bon vigneron, dites lui!
Et s'il est mauvais, ne dites rien...! Il comprendra.
J'ai compris moi.

Le millésime 2013 aura eu toute notre attention du début à la fin.
Toutes nos intentions même!
Ce n'est pas terminé.
Il nous réserve peut être la plus belle des surprises? Va savoir?

Quoi qu'il en soit, va falloir la jouer fine pour sortir un Beaujolais Nouveau dans les temps!
Moi j'aurais cru que notre inter-profession aurait repoussé la date...
Crée un gros coup médiatique.
Le beaujolais nouveau le 4ème jeudi de novembre!!... en décembre quoi?
Juste avant les fêtes?
Un vin de fête pour les fêtes?
C'était sympa aussi, non?

ET non! Le beaujolais nouveau sera là, à la date, malgré un retard de la nature.
Quand on loupe son train, on attend celui d'après... et on arrive un peu en retard et ce n'est pas très grave.
Là, on a loupé le train mais faut qu'on court super vite pour rattraper le retard.
Je ne sais pas si c'est possible en fait?
Y en a qui ont mis leur basket de compet, pris de l'EPO et ils vont y arriver haut la main.
Pour les autres, ils vont être vachement essouflés... c'est certain!

Bref, on verra...


samedi 7 septembre 2013

J'attendrai... le jour et la nuit

Le mois de septembre c'est généralement le mois des vendanges.
Et bien, comme ce n'est pas très bon de s'encroûter dans des habitudes, on a décidé de vendanger plus tard cette année!
Enfin, on l'a pas vraiment décidé...
La nature l'a fait pour nous.

C'est vrai, j'avoue, on se croit parfois maître de son destin mais on ne maîtrise pas tout...
Il y a des paramètres extérieurs, des imprévus qui bouleversent nos vies!
Mais j'aime bien être bouleversée! Pas vous?
J'aime bien mon train train, mes habitudes et quelquefois j'aime bien qu'on me chamboule...
On attend tous le chambouleversement qui nous fera palpiter le coeur!

Les vendanges en octobre, ça ne me fait pas particulièrement palpiter mon p'tit coeur...Enfin pas comme on l'entend!
Mais va falloir pourtant s'adapter.
Alors pour le moment, on attend.
On observe et on attend.
On n'attend pas sans rien faire, évidemment!
D'abord parce que c'est vachement mal vu de rien faire!
Et aussi parce qu'on a vachement de trucs à faire!

On termine les mises en bouteilles des quelques cuvées 2012 qu'on attendait encore: Pouilly Fuissé, Poquelin, Mon Blanc des Molières, Morgon...
On entretient les vignes pour qu'elles soient séduisantes pour nos vendangeurs...
et plein de choses encore...


A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes...



mardi 27 août 2013

Bon ou mauvais, l'essentiel c'est de participer!


Vous connaissiez la différence entre le bon et le mauvais chasseur?
Maintenant on connaît aussi la différence entre le bon et le mauvais caviste.

Alors je voudrai vous expliquer la différence entre le bon et le mauvais vigneron!

Le bon vigneron il s'occupe de sa vigne, de ses raisins pour faire du vin.
Le mauvais vigneron, il s'occupe de sa vigne, de ses raisins... pour faire du vin.

Alors vous me direz: "oui mais le bon vigneron, lui, il fait du bon vin!".
Ouais.
Mais c'est quoi du bon vin?
Et ben voilà!
Je ne sais pas moi!
Parce que j'ai une fâcheuse tendance à aimer les vins qu'il ne faudrait pas!
Alors le bon vin... ça dépend de qui vous en parle!

Tout pareil pour la vigne.
Y a en qui trouve que le bon vigneron c'est celui qui n'a pas d'herbe qui poussent dans ses vignes.
Quand c'est propre, c'est plus joli, ça fait sérieux et pas fainéant.

Y en a qui trouve que le bon vigneron c'est celui qui a plein d'herbe dans ses vignes (ou un peu mais pas trop pour pas faire fainéant non plus!). Parce qu'il prend soin de la nature et de sa santé. A ce qu'il dit.

Bref, on est forcément le bon ou le mauvais vigneron de quelqu'un.

Et on trouve des vignerons de toutes sortes: des vignerons conventionnels, des bio, des biodynamistes, des natures pas bio, des natures bio, des natures biodynamistes, et même des conventionnels bio natures (ça existe, j'en ai vu circuler!).

Mais on veut les mettre dans des cases tous ces vignerons.
Les conventionnels à droite, les bio à gauche.
C'est mieux pour les repérer.
Les conventionnels en talon aiguille Chanel, les bio en vieilles sandales de cuir acheté chez l'artisan du coin.
Bref, tout ça me gêne un peu.
Oui.
Moi je veux pouvoir être libre (même si on l'est jamais tout à fait!), aimer ce que j'aime vraiment.
Pas aimer parce qu'on doit l'aimer. Pas aimer parce qu'on est dans une certaine case qui nous empêcherait d'aimer certaines choses et qui nous imposerait d'en aimer d'autres...

On explique aux gens que le vin, c'est aussi la diversité, que le vin nature est libre, vivant... et nous autres, vignerons, on ne le serait pas? libre et vivant?
Merde alors!

Avec tout ça, vous ne savez toujours pas ce que c'est qu'un bon vigneron?
Moi non plus?!
Ou enfin si... j'ai ma petite idée mais c'est pas très viticulturellement correcte... alors je la garde un peu pour moi!
Bon courage!

Buvez bon, aimez votre vigneron, faites lui confiance et tout se passera bien!


Voici un petit aperçu de la maturité des vignes à Vauxrenard.
J'veux du soleil!

lundi 12 août 2013

Ces quelques mots d'amour...!

Steph est un grand romantique sous ses airs tendres de mâles rebelles!
Il est venu nous aider quelques jours, il y a quelques semaines et est reparti avec des bouteilles qu'on avait cachées derrière les fagots!
Voilà ce qu'il ressort de ses dégustations!:



"1 mois qu'elle m'attendait dans les caves Nivernaises. 1 mois qu'elle se faisait désirer. À peine arrivé, je pensais à elle, excité par l'idée d'y poser mes lèvres et d'en jouer avec ma langue. Hé bien ce fut une soirée magnifique que nous avons passé tout les deux..." avec quelques mots d'amour!




"Le dicton "ne vous fiez pas aux apparences" s'applique bien ici. Là faut s'imaginer en boîte de nuit (bal populaire pour les anciens), lumière faiblarde, on tente sa chance car malgré les lunettes énormes et sa tenue large on se dit qu'elle peut être bien dans l'intimité. 
Ouverture le bordel. 
Désorganisée et un peu brutale la petite (elle n'a pas vu le loup depuis longtemps faut dire). On va la laisser se détendre et la garder au frais car un poil chaude (face à mes lèvres c'est normal). Je l'invite donc plus tard à un dîner sur un curry maison (elles craquent toutes avec ça). Hé ben paf, elle s'est calmée et se dévoile. Moins fine que sa soeur d'hier, elle me bouscule un peu mais elle est très gourmande pis j'aime ça façon de me griffer le dos pour me réveiller après chaque bouchée de curry. J'ai bien fait de lui laisser sa chance mais faudra pas attendre car elle va vite perdre de son potentiel. Pas de mot d'amour mais un bon moment passé ensemble. "




"Ce soir, j'ai décidé d'aller draguer dans un village sans prétention qui a mauvaise réputation. 
J'arrive sur une soirée asiatique avec nouilles sautées (ça tombe bien vu qu'il semble que ce soit surtout l'Asie qui aime ce genre de fille, il paraît que c'est l'effet mode que les Français détestent avec elles (vu la tronche, je sais pas si elle est à la page cette fille là)).
 Je me lance. 
Non filtré la coquine (ça veut dire qu'elle sait pas fait le maillot en langage vigneron).
 Oh merde, ça sent pas bon. 
Heureusement elle a une jumelle (faut espérer qu'elles soit pas synchro dans leurs période).
 Je la prends délicatement et la renverse tendrement. 
Ses parfums m'ennivrent et pour une nouvelle, je pense qu'elle a du regarder plus d'un film coquin pour savoir si bien me parler. Elle est ample, mûre (au moins pas de détournement dans mon casier) très fruitée et se laisse faire tout en prenant le dessus au début. Elle tient bien la distance (oh hé hein, faut pas croire que je dure pas) et après un bon moment passé ensemble, je la quitte la bouche encore emplit de ses saveurs. 
Comme Eddy Barclay, finalement c'est bon les petites jeunes et à tout les cons fan ou pas fan de mode, je dis démarques toi !!!"




"En me souvenant de ma rencontre d'il y a 3 jours, je me décide à retenter ma chance mais avec une soeur plus âgée (pas ménopausée quand même). 
Elle a eu des échos de mes dernières rencontres car d'entrée, elle se montre acide et ne se laisse pas faire. 
Je lui laisse le temps de s'exprimer et de lui montrer que je ne suis pas un chaud lapin (s'il faut y mettre les formes, je sais le faire). 
J'en profite pour la regarder avec son teint digne d'une de ses cousines de Bourgogne. Quelques petits grains de beauté par ci par là. 
Enfin elle se laisse approcher et je peux la prendre en main, sentir ses parfums ennivrants. Enfin mes lèvres savourent son corps. Moins fine que sa soeur, elle continue de vouloir me fuir légèrement en me lançant des pics et en faisant un peu la planche (j'aurais du lui dire que j'étais pas trop porté sur les Bordelaises). 
Bon je me démène pour lui montrer que je la désire et trouver comment l'épanouir. Elle chauffe mais ça ne lui va pas trop (je devrais lui glisser un glaçon dans le dos mais ça ne se fait pas il paraît (c'est con mais j'aime bien qu'on me le fasse tout comme le fromage sur les seins et... Je m'égare)). De toutes façons, nous arrivons à la fin de l'acte et là je touche...."

"Résultat, 4 jours, 4 rencontres, et 4 raisons d'y revenir (merde j'y ai choppé l'accent) et vivement la polygamie que je les épouse toutes et d'autres encore plus. En attendant, j'ai leur adresse et je compte bien y refaire un tour..."


Merci à Toi Steph, c'était parfait. Sincère. Et comme j'aime qu'on parle de mes vins!
Si vous voulez voir ce garçon passionné, allez faire un tour à Poitiers au Fruit Défendu , il y est quand il n'est pas ici ou chez Claude Courtois en Sologne! 

vendredi 9 août 2013

Etat de choc


Suite à mon dernier billet, j'ai eu quelques remontrances!
Je l'ai bien cherché...
Juste à cause de la photo.
Même si elle illustrait bien le billet...
Je trouve...
Non?

Mais les gens choqués n'ont certainement pas lu mon texte ou compris ce que je voulais y dire! ( faut dire que je ne suis pas une grande écrivaine et juste les autochtones comprennent mon parlé!)
Parce que bien trop souvent, on jette un oeil, et on juge sans trop essayer de comprendre le pourquoi du comment de la chose qui se passe.

Bref
Moi je suis bien plus choquée de la situation actuelle pour nous autres vignerons.
Excusez moi de ne pas parler des autres corps de métier mais si en plus je parle de ce que je ne connais pas, on va me balancer des pierres dès que je franchirai le pas de ma porte!

Choquée par toutes ces vignes en friches, choquée par le fait que sur 10 arrêts d'activité seulement 1 est reprise,
choquée par les bas prix des vins bien trop souvent, choqués par plein de choses bien plus importantes que par les seins d'une femme... (qui en plus sont très jolies)

Je suis révoltée par certaines pratiques un peu trop chimiques.

Y a aussi toutes ces aides qu'on met en place: à l'arrachage, à la plantation, à la restructuration: on met en place des services, plein de services, on monte des dossiers, pleins de dossiers, qu'on transmet à ces services, pleins de services, et quand on devrait toucher ces fameuses primes... y a plus d'argent... parce que y avait trop de services!

Je suis choqués par ce qu'on ose nous faire bouffer, par ce qu'on ose nous faire boire ( simplement au robinet de la cuisine).

Voilà.

Tout ça ça me choque vraiment.
Tout ça, ça me révolte vraiment.

Mais désolé.
Une paire de jolis seins ou de jolies fesses, ça ne me choque pas...
en tout cas... pas encore.

Vous vous demandez pourquoi cette photo pour illustrer ce billet? Parce que la pauvre vigneronne a été prise d'une crise de folie. Elle ne veut plus faire ses DRM, ses DEB, remplir ses dossiers agrimer, subir tous ces contrôles, faire agréer ses vins. Elle veut la paix!

mercredi 7 août 2013

Confidence pour confidence


Bruno se confiait à moi ce matin.
Je suis sa confidente!

Il disait:
"Tu trouves pas que c'est un métier de crotte (je traduis parce que quelquefois il utilise des mots que je ne peux pas transcrire tel quel... cela choquerait le lecteur de passage...)

On se fait chier dans les vignes à essayer de faire des raisins.
On n'en a pas des masses, faut le reconnaître.
On a la trouille dès que le ciel se charge et qu'il devient noir (faut dire qu'on a passé une nuit un peu angoissante). On a même mis en place des rituels vachement bizarre pour conjurer le sort! On est devenu superstitieux, anxieux, angoisseux...!
Quand par bonheur on rentre les raisins qui ont échappé au gel, à la grêle, au mildiou, aux coups de soleil, aux charrues, à la débrousailleuse etc...
On essaie de vinifier du mieux qu'on peut sachant que ça plaira pas à ceux à qui ça devrait plaire en premier!
Mais on vinifie quand même comme on veut parce qu'on est un peu con sûrement.

Quand on a tant bien que mal échappé à la volatile, aux brett, à l'acétate, aux goût de souris, de rats et de hérissons... on met en bouteille.
Pis là on nous dit que c'est pas bon (pourtant on était content de nous! peut-être qu'en devenant superstitieux, on en est devenu mauvais dégustateur?!). Que c'est grave, que ça peut pas être vendu comme ça, qu'on va empoisonner le monde entier, que le soufre c'est bon pour la santé, que sans le soufre, ça ressemble pas à de l'AOP... Qu'on est des incapables.
Alors nous, on se regarde, on se trouve pas mal pour notre âge! (mais ça... ils s'en foutent! le physique c'est secondaire y paraît!). C'est chiant! Moi qui misait tout sur le physique!

Tant pis, c'est trop tard, on a fait comme on a voulu maintenant faut assumer.

Et enfin, on est content, un mec trouve ça bon et achète...
Il y boit, il y vend, il en est super content!
et paie pas!
Comme si on n'avait pas besoin d'argent pour vivre?
Ok, l'amour, l'eau fraîche (dégueulasse au passage depuis qu'elle vient de je ne sais où)... et ???

Faut qu'on bouffe la terre bio de nos vignes?

Ou on vend le vin à un mec qui nous reproche d'avoir vendu à son collègue à 100 km de chez lui...
"Je veux bien t'acheter ton vin, mais tu le vends à personne d'autre"?
Merde...
Comment je vais faire?
Je vais boire le reste du coup?
Mais je sais pas si j'aurai le temps? Si j'aurai assez de jour dans l'année pour écouler la récolte, même si elle n'est pas bien grosse!

Et Bruno de finir: "avec tout ça, tu te dis que t'as pas trop le choix de retourner dans tes vignes pour tailler, pour faire des raisins qui feront du vin qui sera refusé à l'agrément, qui sera vendu et que peut être on nous paiera pas!"
J'aime bien quand il se confie mon Bruno...
Il me remonte le moral!

On fait quand même le plus beau métier du monde!
Non?

Vous vous demandez ce que vient faire cette photo sur ce billet?
Explication: Dans le verre, c'est un vin nature, refusé à l'agrément. La vigneronne essaie de tout boire, d'écouler le stock. Elle n'a plus les moyens de s'acheter des vêtements parce que trop d'impayés. Bref, c'est l'illustration parfaite!



mardi 6 août 2013

Les lundis se suivent et se ressemblent


Ouf... c'est mardi et on a passé le lundi sans trop de problème!
Je déteste le lundi.

Je l'ai déjà dit ici!
D'ailleurs c'est l'un de mes billets qui totalisent le plus de visites!
Le lundi, les gens cherchent "lundi" sur Google... Parce qu'ils sont désespérés et qu'ils cherchent vraisemblablement un soutien immédiat!
Je ne suis d'aucun soutien le lundi... qu'on se le dise! Mon blog peut l'être... pourquoi pas?

Les gens sont souvent désagréables le lundi (même si y en a qui le sont aussi le mardi... le mercredi puis les jours suivants...)
Ouais...
Ils sont désagréables... soit parce qu'ils ont passé un mauvais week end et te le font payer... comme si tu y étais pour quelques chose!
Ils sont désagréables... soit parce qu'ils ont passé un bon week end et que lundi est arrivé bien trop vite... comme si tu y étais pour quelque chose!

Alors quand voilà mardi... on souffle un peu d'avoir passé lundi et les humeurs des gens!
On les retrouvera dans 8 jours...
Mais ça laisse quelques jours pour prendre du bon temps ça, non?



samedi 27 juillet 2013

Pour que ça dure


Les secrets de la réussite amoureuse font la joie des magazines féminins...
Ou plutôt la recherche du saint Graal:
qu'est ce qui fait durer un couple?

On analyse le couple dans tous ses recoins.
Et on essaie d'établir la recette magique.
On aura tout lu et tout entendu!

"La pipe, ciment du couple!"
Et oui! Si vous êtes un couple qui dure, vous avez forcément recours à ce ciment là! et c'est pas moi qui le dit... Mais ne vous inquiétez pas, on ne le dira à personne!

Aussi, il faudrait être sur la même longueur d'onde en ce qui concerne le sexe. On s'en fou de savoir si y a du sexe ou pas dans le couple, l'essentiel c'est que les partenaires s'entendent sur ce qu'ils veulent. Si t'en veux pas et moi non plus... ça dure... et si t'en veux et moi aussi et bien ça dure aussi!

Mais pour que ça dure, faut déjà que ça commence...
"ses beaux yeux m'ont fait craqué", j'adore son humour décalé"... c'est des conneries ça!
ce qui attire les femmes: c'est la testostérone. C'est elle qui décide. C'est elle qui nous affole!
Malheureux les hommes qui n'en dégagent pas...

Mais le plus important, c'est de sentir beau et belle dans les yeux de son conjoint.
Et le pire c'est de ne pas se sentir à la hauteur.

Dans le vin c'est pareil.
Quand quelqu'un arrive à a la cave et viens rechercher le Moulin à Vent qu'il avait bu 30 ans auparavant et qui lui laisse un souvenir indélébile... c'est foutu pour moi!
Je ne serai pas à la hauteur. Pas assez belle, pas assez intelligente, pas assez pertinente, pas assez de caractère, pas assez sensuelle, pas assez jeune, bref... Je suis vivante et pas un rêve. Pas encore sacralisée!
Je vais bien essayer de lui faire goûter autre chose que le Moulin à Vent.
Mais il reste sur son Moulin à Vent.
Et moi je peux rien y faire.
J'abandonne.
Il aurait du faire en sorte que son amour dure. Moi je ne peux pas raviver des vieux souvenirs.
Je peux juste lui en procurer des nouveaux, sans comparaison.
Je ne veux pas qu'il me compare!
On travaille pour défendre la particularité et l'unique. Ce n'est pas pour faire pareil.

"Le premier baiser est magique, le second est intime et le troisième est routinier"
Alors pour ne pas tomber dans la routine, n'embrassez que 2 fois, puis recommencez le premier, puis le deuxième... etc... !

Jamais avec des vins natures, vous ne tomberez dans la routine, parce que le premier baiser sera unique, tout comme le deuxième et le troisième!
Vous pourrez embrasser mille fois sans vous ennuyer!
Et c'est ça qui est bon!


Belle photo de Thierry Westermann, photographe


jeudi 18 juillet 2013

lundi 1 juillet 2013

69 année érotique


Aujourd'hui, c'est mon anniversaire!
Ouais...
Le 1er Juillet!
Vous le saurez pour l'an prochain si vous avez louper celui là!

Aujourd'hui avec les réseaux sociaux, on sait les anniversaires de tout le monde... pas toujours l'âge... par coquetterie certain n'avoue que le jour de leur naissance.

Je n'ai pas de complexe. J'ai l'âge que j'ai.
Je suis née en 69... une année torride, chaude, bouillante et érotique!

Pendant que le premier homme marchait sur la lune, les femmes se libéraient et osaient affirmer leur sensualité et leur désir... ça doit jouer sur l'inconscient ça, non? !

Je n'ai pas pris de résolution particulière.
J'en ai déjà pris pour la nouvelle année!
J'essaie de mener ma vie du mieux que je peux, je ne vais pas me la pourrir de résolution en tout genre!

Je remercie vraiment de tout coeur tout ceux qui y ont pensé... parce que quand on me connaît vraiment, on sait l'importance que ces petites choses ont pour moi...

Toute la journée, ma boîte mail, ma messagerie et mon compte Facebook ont été assiégé par des gentils mots sincères (j'ose le croire!!)

Alors encore merci à vous!





vendredi 28 juin 2013

Garcimore était magicien


Il est des fois où l'on voudrait s'endormir et se réveiller quelques temps plus tard... et que tout aille mieux...
Nous pensions avoir vécu UN pire avec le millésime 2012...
Mais voilà que 2013 veut le surpasser.
Froid, grêle, gel, vent et refroid et revent et rerefroid et... merde à la fin!
C'est l'été.
Non?
Normalement l'été, il fait beau, il fait chaud, ça sent bon le sable chaud? non?
Là, ça sentirait plutôt le mildiou maintenant...

Pas de vignes en fleur en vue encore à Vauxrenard!
Et les gens qui nous disent: ahhh oui?
Comme si on y était pour quelque chose?
Comme si on pouvait maîtriser des choses pas maîtrisables.

Je ne suis pas magicienne. ça se saurait.
ça n'existe pas les magiciens en plus...
Sinon, y en aurait bien un qui utiliserait son pouvoir? non?

Parce qu'attention... si j'apprends un jour, qu'il y a un magicien quelque part et qu'il n'a rien fait pour nous aider, mes amis vignerons et moi...
ça va barder!


vendredi 21 juin 2013

Touche pas à mon vigneron!


Dernière nouvelle: on veut empêcher les vignerons de communiquer sur internet...!
Pourquoi?
Parce qu'on encouragerait à boire!
Ouais!
Plus vous me lisez et plus vous devenez addict!
Ouais!
Pas addict à mon charme et mon sexe "à pile"... non! (si vous l'êtes devenu, j'en suis navrée!)
Addict à l'alcool...
Ouais!
Parce que moi, sous mes airs de pas y toucher, je vous conditionne à boire... encore et encore et à devenir alcoolique!

Donc, on veut nous faire taire et nous interdire de communiquer sur le net... entre autre...

Va falloir bien réfléchir le matin avant de commencer sa journée à savoir ce que l'on a le droit de faire ou pas... à ce qui pourrait comporter des risques ou pas... à ce qui met notre vie en danger ou pas...

Moi je pense qu'on devrait interdire aux vignerons de faire du vin...
Au moins, on serait tranquille.
Plus de vin... plus d'alcoolique... plus d'addiction et plus de problème? non?

Je me demande d'ailleurs si les conditions climatiques de ce millésime ne sont pas programmées pour que nous ne fassions pas de vin afin de sauver le monde de son addiction à l'alcool!

Bref, on a tous plus ou moins des addictions. On est tous plus ou moins névrosés.
Et on essaie de vivre avec... ou sans...



Signez la pétition, si vous pensez être devenu addict de mon blog!

jeudi 6 juin 2013

Quand Moulin à Vent rime avec AOC (ça rime toujours pas d'ailleurs!)

Notre Moulin à Vent sera cette année encore un digne représentant de l'appellation!
Notre recours a été accepté et le vin a été agrée.
Je suis très contente!

Je tenais à vous remercier pour TOUS de vos messages de sympathie: des mails, des coups de téléphone, des sms, des messages sur facebook, des relais sur twitter pour nous encourager après notre défaite auprès du comité de dégustation des AOC!
C'est toujours assez frustrant d'admettre que des gens n'aiment pas son vin!

Je veux juste qu'ils comprennent que ce n'est pas contre eux qu'on a décidé de travailler de cette façon... mais juste par goût et pour nous!
Je veux aussi qu'ils comprennent que l'AOC, ce n'est pas forcément figé et que l'on peut respecter le travail des autres même s'il n'est pas représentatif du plus grand nombre.
Est-ce vraiment parce que le plus grand nombre pense d'une certaine façon que c'est la bonne façon de penser?
Je suis sure que non.

Bref, nous ne sommes pas les seuls à avoir des vins refusés.
Pour certains, c'est catastrophique...
Pour nous... ça ne l'est pas parce que nos clients achètent nos vins pour ce qu'ils sont et pas pour ce qu'ils auraient dû être...

Un refus sur la dégustation est difficile à défendre. Ils vont nous affirmer que c'est pas bon! Que répondre à ça?

Nous revenons de Paris où nous avons passé 2 jours à faire déguster nos vins et on nous a dit que c'était bon...
Alors moi je préfère croire en ces gens là.

Merci encore et à très bientôt pour de nouvelles aventures en terres beaujolaises!




jeudi 30 mai 2013

Quand AOC rime avec VDF (ça rime même pas!)


Ce soir je suis en colère.
Nos Moulin à vent 2012 ont été refusé à la dégustation de l'AOC.
Il est analytiquement parfait (pas de volatile, un degré conforme etc...) alors on nous a jugé de façon subjective et intransigeante sur la dégustation en nous infligeant une faute GRAVE, sur laquelle on ne pourra pas revenir.

Une faute GRAVE, c'est vachement grave je trouve.
C'est la plus grave d'ailleurs.

Moi, je comprends par là que mon vin est imbuvable, dégueulasse.
Ce n'est pas le cas.
NON!
Je le trouve même franchement bon!

Messieurs les dégustateurs, vous êtes des menteurs!
Je ne pourrai pas me défendre parce que vous aurez raison.
Mais vous mentez.
C'est lâche, injuste et lamentable.

Déjà au prélèvement, on me prévient que "sans soufre" risque d'être un problème...
Effectivement ça l'est...
Mais si c'est le sans soufre qui dérange, pourquoi ne pas imposer une dose minimum de soufre dans le cahier des charges de l'AOC?
Ce serait plus clair. et surtout plus juste.
On serait viré, et on saurait pourquoi.

On travaille de façon honnête et respectable à la vigne, à la cave, à la mise en bouteille.

Et on refuse le vin au final en nous disant juste: c'est pas bon, on n'aime pas, dégagez.
C'est ce que j'ai compris.

Je suis en colère.

C'est une chose qu'on nous autorise à peine je crois: d'être en colère.


Il n'y a pas les vins natures d'un côté et l'AOC de l'autre.
Il y a des vignerons, certains, pas tous, qui respectent leur terre, leurs raisins, leurs vins, leurs clients.

Ce n'est pas parce qu'on palisse sa vigne avec des fils de fer qu'on est digne de représenter l'AOC.
Ce n'est pas parce qu'on a des vignes sans herbe qu'on est digne...
Ce n'est pas parce qu'on fait des rendements exorbitants qu'on est digne...
Ce n'est pas parce qu'on est des moutons qu'on est digne.
Je préfère être une chèvre alors!

On fait du vin.
Ce n'est pas un produit pour les supermarchés.
C'est du vin.

Alors S'il vous plaît, pour faire les prélèvements des vins qui partiront à la dégustation, évitez de nous les vider dans un seau, de les mélanger comme on mélange des oeufs pour faire une omelette.
Respectez notre travail.
C'est peut être aussi ça qu'il faudrait rajouter dans le cahier des charges de l'AOC: le respect.
Respecter les autres, c'est se respecter soi même.
Et ce n'est pas en tapant sur les autres qu'on devient plus fort....


J'ai honte encore une fois.
J'ai juste honte de ne pas pouvoir représenter cette région à cause de tout ça.

Mais ils sont les plus forts, je m'incline.

Mais un jour, je serai célèbre dans le monde entier et je vous dirai tout! toute la vérité! tout ce qui se passe vraiment. Et comment ça se passe!
J'aurai écrit un livre, un best seller, que tout le monde s'arrachera!
Tous nos vins seront agrées et ceux de mes amis aussi!
Parce que quand on a du pouvoir, il parait que ça se passe beaucoup mieux au niveau des agréments!
Je serai multi milliardiaire et j'achèterai ma tranquillité! parce que ça, ça coûte très cher et quand je serai tranquille, je vous laisserai tranquille!
Mais c'est pas demain la veille...
!!


Photo prise fin octobre 2012.
Un grand merci à mes amis proches et lointains pour les messages de soutien.

lundi 27 mai 2013

Sous les Pavés, la vigne... et Naturisme

Les 2 et 3 Juin, nous serons présents à Paris pour 2 belles manifestations.
Amis et futurs amis Parisiens, nous vous y attendons de pied ferme!

Bruno sera chez l'Amitié Rit à Montreuil le Dimanche 2 Juin en compagnie de nombreux autres vignerons. 
120, avenue du Président Wilson, 93100 Montreuil.




Quand à moi, je serai présente au salon Rue 89 des vins: "sous les pavés, la vigne", organisé par Antonin Iommi-Amunategui et Rue 89 dès le dimanche 2 Juin et Bruno me rejoindra le lundi 3.
40 vigneron(ne)s seront présents, avec des guests stars :
-Jonathan Nossiter (réalisateur de Mondovino)
-Paco Mora, célèbre caviste alternatif à Ivry!
Parce que ça va débattre... sans se battre!

ce sera à la Bellevilloise, 21 rue Boyer, 75020 Paris.


L'occasion de déguster des cuvées rares comme La Molière en Sauvignon ou l'Epreuve. Mais aussi des cuvées moins rares comme le Moulin à vent, le Saint Véran ou le Morgon.


lundi 20 mai 2013

Et si on parlait du temps qu'il fait?

Il est des printemps qu'on va essayer d'oublier assez vite s'il ne laisse pas trop de traces...
Nous avons déjà eu un violent orage de grêle le 1er mai alors que la vigne n'était pas trop poussé. Nous attendions que la vigne pousse pour constater les dégâts ou non... sauf que depuis... ça n'a pas beaucoup évolué. Il fait froid et très humide. La vigne s'est mise en hibernation... encore quelques temps.
Moi, je vous avoue franchement que le beau temps temps réchaufferait mon coeur mais que quelques doses de vitamines D feraient bien l'affaire... sauf que pour la vigne, un peu de sec et de chaleur seraient maintenant les bienvenus... 

Après les Saints de Glace, on espère avoir les Saints de Chaleur.
Ils n'existent pas?
Comment faire fondre cette satané glace alors?
En mettant le chauffage à fond peut être?

Comme vous pouvez donc le constater, les nouvelles du front ne sont pas très bonnes pour le moment...
Tout peut encore changer et heureusement!
Malgré notre pessimisme apparent, on est des optimistes secrets... sinon la vie serait impossible.

Alors si vous croisez le soleil, n'hésitez pas à lui dire de passer faire un tour par chez nous? 


Le col de la Sibérie est à quelques km de chez nous... et n'a jamais aussi bien porté son nom que ces dernières semaines!

samedi 4 mai 2013

ça coule de source...


J'ai un petit message à faire passer et comme je n'ai pas d'autres moyens que mon blog... et bien je vais en profiter...
Je sais que quelques élus de ma commune accordent un grand intérêt à ce que je peux raconter ici!
Bref...
On nous a expliqué avec des grands mots, pour que nous n'y comprenions rien, que nous allions être raccordé à l'eau de Saône parce que les eaux de source de Vauxrenard n'étaient pas bonnes pour notre santé... !!
Moi, c'est quand on veut m'embrouiller la tête que je commence à me méfier et que je me dis qu'il doit y avoir un intérêt financier quelque part...
Quoi d'autre?
Parce qu'il faudrait être vraiment très con pour croire que l'eau de la Saône qui est pourri de tous nos déchets, mais effectivement magnifiquement bien retraitée, devient meilleur que l'eau des sources de nos petites montagnes???

Tout ça pour dire que depuis qu'on nous a changé notre eau... elle est imbuvable. Qu'elle a un goût infecte de vieil aspirine périmé, d'urine traité aux antidépresseurs, qu'elle est polluée par les pesticides, les désherbants et les nitrates...

Fontaine... je ne boirai plus de ton eau...
et je ne sais pas si même le fait de se doucher ne devient pas dangereux pour notre santé...

Je sais que le dire, le hurler ne sert à rien.
C'est trop tard.

Je suis juste effarée.
Consternée.
Et triste.

Pourquoi ne pouvons nous pas profiter des ressources mises à notre disposition par la nature?

Je ne veux plus qu'on m'explique.
Je suis juste en colère.
C'est une honte.
J'ai honte.






mardi 30 avril 2013

Tabou or not tabou?


Il y a des sujets qui sont tabous.
C'est pas bien d'en parler!
Pourtant, si on en parle sur son blog, on sait qu'on fera un p'tit buzz et qu'on aura un peu plus de visites que d'habitude!
Alors forcément, on est tenté...!

Je suis tentée...!

Que celui qui n'a jamais été tenté me jette la première pierre! 

Non, je ne parlerai pas de sexe!
Le sexe n'est pas un sujet tabou! Ce sont juste des moments intimes que je n'ai pas envie de partager de peur de salir ces moments là... 
Pour les salir, y a des sites fait exprès.

Non, je ne parlerai pas des vins natures et des vins bio... 
Pourtant, là, ça me tente beaucoup plus... Parce que je lis et j'entends des choses... 
-Que les vins natures auraient, eux, une vraie philosophie... à la vigne et à la cave.
-Que les vins bio, eux, auraient juste fait de la philo en terminale (pour ceux qui y sont allés) et qu'ils seraient plutôt marketing et qu'il y aurait même des tricheurs...!

Alors moi forcément, ça m'énerve un p'tit peu!
Parce qu'on peut toujours remettre la certification bio en question... Mais, elle a le mérite d'exister, elle...
Qu'on peut toujours accuser les autres de tricherie... mais pour cela, il faudra être certain d'être irréprochable...toujours... 

Mais j'ai dit que je ne polémiquerai pas sur ce sujet!

Non, je ne parlerai pas de M. Bettane,
Parce que ça fait quelques temps qu'on n'en a pas parlé.
Et que je me grille pour être dans son prochain Guide à chaque fois!!

Comme je nous grille pour participer à tous les salons de vins natures d'ailleurs!

Bref, tout cela n'a pas beaucoup d'importance.

Je voulais faire un peu d'audience avec ce billet...
Il n'en fera probablement pas beaucoup, parce que j'ai juste surfé sur la polémique sans jamais entrer dans le vif du sujet qui fâche!

À par ça, la vigne commence à pousser.
Il fait très mauvais.
Il fait froid.
On commence à être un peu inquiet.
Bref....




dimanche 28 avril 2013

Vendredi du Vin 55ème édition, "Le vin contre-pied"


Il aura fallu que les Vendredis du vin arrive en cette fin de mois d'avril pour que je reprenne le chemin de mon blog...
Pas que je n'aie rien à raconter, 
pas que je ne me sois pas mise en colère, 
pas que je n'aie pas explosé de joie, 
pas que je n'aie pas pleuré de rage, 
non, pas tout ça...
Juste que je ne savais pas comment le formuler pour que ce soit intéressant pour vous et pas trop envahissant pour moi.

Bref, voilà plusieurs Vendredis du Vin que je passe mon tour...
Alors même si on n'est plus vendredi, je tiens à rendre ma copie ce mois ci. 
Et ce sera un Dimanche!

Je suis impulsive et passionnée. Quand j'ai un coup de coeur, ce n'est pas pour faire plaisir ou pour faire comme tout le monde! 
Quand je dis Blanc, je ne pense pas Noir et si je me mets à penser Noir , je ne dis plus Blanc!
Et ne voyez pas là des pensées xénophobes! Moi je n'aime pas les noirs juste parce qu'ils sont noirs, j'aime les gens pour ce qu'ils sont! Mais ça n'a rien à voir avec le sujet, ça? si?!

"Pour le mois d'avril, j'aimerais que vous me trouviez votre plus beau vin "surprise".
Un vin qui vous a dérouté, bu en aveugle ou pas, bluffé et qui vous a emmené loin de ce que vous pensiez connaitre.
En voyant l'étiquette, vous avez reconnu la région, le cépage.
Vous êtes en territoire conquis et vous savez à quoi vous attendre.
Et paf, rien ne se passe comme prévu. C'est une claque vinique, vous pensiez que le vin allait vous passer par la droite et c'est par la gauche qu'il vous atomise, vous laissant tout penaud, verre à la main et plongé dans la plus sympathique des hébétudes." 
C'est ainsi que David Faria nous l'a annoncé!

Il fallait que je trouve un vin qui me surprenne?
Et , je vais paraître très narcissique mais le vin qui me surprend le plus à chaque fois c'est le Moulin à Vent, le nôtre!
Pas parce que c'est le nôtre mais parce que ce n'est pas comme du vin.

Parce que moi... je n'aime pas le vin...
Je n'aime pas le vin, le rouge p'tit ou grand, 
je n'aime pas le bois dans le rouge, je n'aime pas le rouge dans le bois. 
Je n'aime pas le vin qu'on dirait juste du vin.
Je n'aime pas le vin qui me brûle quand il descend dans la gorge.
Je n'aime pas le vin qui m'empâte toute la bouche et qui me rend la langue lourde.
je n'aime pas le rouge qui tâche les lèvres...
Non, je n'aime pas tout ça!

Le Moulin à Vent 2011, il est élégant comme une femme sur ses talons, 
il est surprenant comme cette même  femme qui dirait "merde" avec beaucoup de classe,
il est complexe comme quelqu'un qu'on croit connaître depuis tellement longtemps et qui continue de nous surprendre
il est rouge mais pas trop! 
il ne m'empâte pas la bouche, il ne me brûle pas la gorge, il ne me tâche pas les lèvres!
Et il me parle.

Et je suis tellement contente quand il parle à d'autres que moi.

Voilà.
Je ne me destinais pas à être femme d'un vigneron.
Et il a fallu que mon Vigneron fasse des vins que j'aime, juste pour moi...
et un peu pour les autres aussi...!

C'était ça, tout simplement, le début de notre histoire d'Amourvinique.


Photo empruntée à Arnaud Dietrich sur son site Trink!, parce que nos vins lui parlent aussi!




mercredi 27 mars 2013

Biojolaise 2013

C'est la dernière ligne droite vers la Biojolaise qui se déroulera le 8 Avril. Nous vous attendons nombreux! De longs mois d'organisation et on espère être irréprochable!
2 autres dégustations se déroulent ce même jours à 2 pas: la Beaujoloise et la Beaujol'art... 
Alors c'est le moment où jamais de venir en Beaujolais!