Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

jeudi 31 mai 2012

Chut...

Suite à mon billet d'hier, je voulais donner quelques explications... Parce qu'on a pu mal le comprendre...pour ceux qui ne me connaisse pas...ou mal!
Je ne suis pas ingénieur agronome, je suis juste moi et c'est déjà pas mal!!!
Et je ne veux même pas que l'on essaie de me convaincre que la culture bio ait des inconvénients sur le sol et sa composition. ça voudrait juste dire qu'on encouragerait l'utilisation d'herbicide et autres produits miraculeux...
Si l'on a vraiment constaté que les vers de terre étaient moins nombreux dans les sols bio, peut-être est-ce plus grave qu'on ne le pense? Peut-être que les vers de terre sont devenus accrocs aux herbicides et qu'ils se sauveraient...à la recherche de leur dope, dès qu'ils n'en trouveraient plus...!
Vous pensez que ça existe vraiment, vous, des vers de terre complètement toxico??!!!
À partir de ce soir, vous ne les regarderez plus de la même façon, j'en suis sûre!!!

Quoi qu'il en soit, je trouve bien dommage que l'on se pose ce genre de question sur la culture bio... Comme s'il fallait toujours justifier la culture non bio...

La question du labour est aussi une question récurrente: faut-il labourer, comment, pourquoi et quand?
Apparemment, il serait souhaitable de réduire le nombre de travaux du sol et d'intervenir lorsque les conditions d'humidité sont optimales pour assurer un travail de qualité et un tassement réduit...
Opter pour un enherbement composé de légumineuse serait aussi, paraît-il, intéressant...

Ici, à la Molière, on laboure quand on peut le faire, on ne laboure pas quand on ne peut pas, et on laboure un peu quand on peut un peu! Tout ça dans des vignes en pente, contre pente, vieilles ou jeunes!
On n'enherbe pas... on a ce qu'il faut déjà!

Alors, moi, j'admire un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, les vignes qui sont bien labourées! Je trouve ça joli ! Oui, parce que ça compte ça, si c'est joli? non?

Bref, ce soir, j'en ai déjà trop dit... on m'a dit Chut...
Alors... chut!


mercredi 30 mai 2012

On ne nous dit pas tout!

Si vous suivez mon blog depuis qu'il existe, c'est à dire depuis 2007, vous savez alors que j'aime bien, de temps en temps faire ma petite revue de presse.
Et aujourd'hui, nous allons parler de la viticulture biologique et et ses effets sur la qualité des sols, tiré d'un article sur "Réussir Vigne".

Les vignerons bio nous mentent!
Oui!
Ils nous disent et nous redisent encore et encore que la culture conventionnelle tue les sols.
Et que la culture bio les fait revivre.
Et que cela est très facile à observer, même avec un oeil qui ne s'y connaît pas grand chose: les sols en conventionnelle sont lunaire et tassés alors qu'en bio, ils sont meubles, et plein de vie!

Et bien, selon un ingénieur spécialisé en viticulture-oenologie, docteur en écologie des sols (c'est pas rien quand même!), tout cela n'est que foutaise.
 J'avoue, il ne le dit pas en ces termes là mais il dit quand même que "l'itinéraire cultural n'a amélioré ni la longueur, ni la complexité de la chaîne trophique du sol, bien que l'abondance des microorganismes et des nématodes phytophages, bactérivores et fongivores soit plus importante"...
Et même qu'il y aurait moins de vers de terre sur les parcelles bio...
et il conclue qu'il "est difficile de conclure sur un effet positif net de la viticulture biologique sur la qualité globale des sols..."

Amis vignerons bio... tout est dis...
Je ne vois pas bien ce que je pourrais ajouter...à part que les lobbies restent des lobbies et que vous serez bien assez intelligents pour faire la part des choses!!!

Cela me rappelle quand j'allaitais mes enfants et qu'on me disait que le lait maternisé serait bien meilleur...!
Meilleur pour qui???
...


vendredi 25 mai 2012

Vendredis du Vin #46 : Syrah, la globe-trotteuse enjôleuse...

La fin du mois de mai s'annonce mieux qu'il avait commencé...
Le beau temps et surtout la chaleur semblent être de retour... 
Parce que, nous, avouons, on avait le moral dans les chaussettes, que l'on hésitait à quitter dans nos sandales tellement il faisait froid!
 On assistait impuissant à un terrible spectacle:  l'herbe qui poussait à vue d'oeil dans les vignes et les champignons magiques (le mildiou pour les intimes!) qui ne demandaient qu'à pousser sur les feuilles de nos vignes chéries! 
La météo semblait vraiment nous en vouloir pour nous imposer cela!
Bon, ce soir, même si nous avons eu une belle journée, il semble que nous devions la payer demain... et que les orages soient impatients de venir nous retrouver...


Ne nous lamentons pas sur ce qui serait susceptible de peut être nous arriver...
 Et pensons plutôt au thème du Vendredi du Vin... 

Le Doc nous a donné un sujet palpitant, exaltant, émoustillant, croustillant! 
Il nous faut parler de la syrah, la vraie, la belle, la dure, la pleine... 
Et moi qui ne sait parler que du gamay...ou presque...
Comment vais-je faire?
Alors, je ne vais pas partir trop loin de chez nous. 

Chez les Clusel Roch... Même que le fiston ferait du gamay... mais là n'est pas le sujet!!!
Ils font surtout de merveilleux Côte Rotie avec cette fameuse syrah. 
Moi je resterai sur "la petite Feuille", cuvée issue de jeunes vignes, sur le fruit et élégant qu'on dirait presque du gamay!!!!
Et puis, quand je vous parle de nos côteaux, ici à Vauxrenard....vous imaginez bien que ça fait doucement sourire Brigitte Roch!, parce que chez eux, les côteaux... ils sont très en côteaux!






mardi 8 mai 2012

To blog or not to blog?

Depuis quelques temps, dans les revues viticoles, on commence à parler d'internet, des réseaux sociaux et des blogs...
Paraît-il que les domaines français sont à la traîne sur Facebook...
94% des domaines américains sont sur Facebook, contre 53% pour leurs homologues français...
Alors les amis, réveillez vous! Nous, les 53%,  on veut bien faire du bruit, poster, liker, twitter, retwitter, blogguer mais on ne va pas y arriver tout seul...!

Sur ces revues, on nous explique aussi comment rentrer en contact avec les bloggueurs du vin...pour qu'ils parlent de nos vins...et en fassent la promo...! On commence à s'apercevoir de l'influence qu'ont les bloggueurs et on aimerait s'en servir maintenant!
Je ne suis pas tout à fait d'accord. C'est difficile de dicter une conduite à tenir. Chacun doit le faire selon ses sensibilités. Il faut savoir être et rester naturel. Il faut savoir prendre du recul tout en étant toujours en avant!
Bref, pas facile de gérer tout ça... d'être un bon communiquant sans avoir trop l'air de communiquer...!
Les vignerons ont toujours quelques pudeurs à parler de leurs vins!
Dire que c'est bon, ce serait être un peu prétentieux!
J'avoue, je suis passée outre ce sentiment là.
Pourquoi?
Pas que je sois trop prétentieuse!
Juste, parce que ce n'est pas moi qui vinifie ici, à la Molière! Et que plutôt d'être prétentieuse, je suis très admirative! Alors je le dis, je le crie!
Je ne dis pas que c'est bon, je dis que ça me plaît et c'est ça qui est bon!!!

Alors qui qu'on soit, quoi qu'on dise, ça peut toujours être intéressant, peut-être, pour quelqu'un, un jour...!

Alors retrouvez moi sur facebook https://www.facebook.com/iperraud
ou sur  Twitter https://twitter.com/#!/cotedelamoliere
Plus on est de fous... plus on rit !


Et si vous désirez faire grimper, voire exploser l'audience de votre blog... Il suffit d'oser! et le tour est joué ;-)



dimanche 6 mai 2012

San Pellegrino World's 50 Best Restaurants

C'est avec une grande fierté que je vous annonce que les vins des Côtes de la Molière sont présents dans 2 des 10 meilleurs restaurants au monde :
-Noma, à Copenhague, au Danemark ( classé 1er meilleur restaurant au monde)
-et le Chateaubriand, à Paris dans le XI (classé 9ème et seul restaurant français dans le top ten!).
Merci à ceux qui ont crû en nous et en nos vins... ça fait chaud au coeur!
Les vins vivants ne sont pas une mode mais bel et bien des vins de grandes classes!!!

vendredi 4 mai 2012

Vin,Gloire et Trahison

J'me rappelle ce soir de la célèbre série, Dallas! où pendant que Sue Ellen s'arrondissait le museau, son démoniaque mari du doux nom de JR s'en allait trahir tout ce qui se trouvait sur son passage! Avide de pouvoir, cruel et sans scrupules, il en devenait même comique au fil des épisodes!
Mais Dallas, ce n'est pas la vraie vie de chez nous quand même? 
Pas la vraie vie de nos petites campagnes quand même? 
Y aurait-il un JR qui sommeille en chacun de nous?
Ou peut-être un Bobby? (un peu niais celui là mais tellement gentil!)
Dans le monde du vin comme dans le monde du pétrole, sa place est difficile à faire et pour certains, tous les moyens sont bons... 
Pourtant, on continue d'accorder notre confiance aux gens, comme cet imbécile de Bobby! Et on tombe de haut, comme cet imbécile de Bobby! quand on apprend des choses... mon dieu... des choses... pas joli joli... 
Alors on se dit qu'on nous y prendra plus... qu'on ne fera plus jamais confiance... jusqu'à la prochaine fois... comme cet imbécile de Bobby!
Parce que, faut pas se leurrer, on nous y prendra encore et encore... parce qu'il n'y a que cette façon de reconnaître les gentils des méchants ! en espérant que les gentils ne se transforment pas en vilains méchants un jour, comme cet imbécile de Bobby qui a bien finit par tirer sur son frère! (si mes souvenirs sont bons!)


jeudi 3 mai 2012

De la pluie et du beau temps...


Quand on ne sait pas de quoi parler...on parle de la pluie et du beau temps...
De la météo quoi !
Et ce soir j'ai bien envie de vous en parler , moi, de cette météo exécrable!
Certes, on a besoin d'eau... mais on a besoin de soleil aussi!
Pour la photosynthèse!
Le soleil, il vous pénètre le corps, l'esprit et vous redonne du baume au cœur, et certain jour, on a besoin de beaucoup de baume dans son coeur...
Et surtout cette vilaine météo n'est pas très favorable au travail de la vigne: on a du retard dans le travail du sol, dans la plantation qu'on avait commencé à préparer, et on ne va pas tarder à prendre du retard dans les traitements!
Bref, dans quelques jours, on devrait courir de partout!

Tout à l'heure, j'entendais quelqu'un dire que les années en 2 étaient mauvaises, de toutes façons!
En 1992, notre première fille est née, et je la trouve très bien réussie ! Elle est belle, intelligente... Tout sa mère !
Et en 2002, j'me rappelle d'un joli millésime...! J'ai encore quelques bouteilles si y en a qui en doute!

Alors comme on devrait vendanger avant la fin du monde, je reste très confiante dans ce millésime qui s'annonce être le millésime du siècle!



Pour vous redonner le sourire et surtout essayer de vous persuader que le printemps était là et que l'été ne devrait pas tarder... il reste quelques bouteilles de notre Rose 2011. Il est frais, plein de fruit et rien que du fruit! Idéal pour faire passer la pilule du mauvais temps quand il est mauvais!


Rose Perraud, Première du Prénom!



mardi 1 mai 2012

Wine, Sexe and Rock'n'Roll !

Oh, non! ce n'est plus ce que c'était!
Quand j'étais jeune...!!!
La vie, le monde... tout change et nous changeons aussi! 
On ne s'en rend pas compte mais nous changeons... doucement... timidement... mais inévitablement!
Le monde du vin a changé... 
La manière de cultiver, de vinifier et même d'en parler! 
Aujourd'hui, on twitte, on facebook, on google... s'en même s'en rendre compte...
Les goûts ont changé... comment voulez vous qu'un palais habitué au ketchup et au nutella apprécie les mêmes choses que le palais d'antan habitué à la confiture de fraise du jardin et au coulis de tomates frais!
Alors, certains irréductibles essaient de résister et de faire en sorte que le goût reste bon et de bon goût!
Il faut rééduquer les palais... c'est le monde à l'envers! Tout réapprendre ce que nous avons oublié...! 

Et pendant ce temps, on est en train de mettre au point des prostitués androïdes pour nous libérer sexuellement! , prêts à satisfaire tous les besoins des clients...
Alors que nous, on s'acharne à faire découvrir aux gens le vrai vin nature, vivant de surcroît, ils iraient, dès qu'on aura le dos tourné, faire l'amour à des robots même pas vivants!
Et il faudra leur réapprendre à faire l'amour, le vrai... avec des sentiments, des caresses, de l'attention et des intentions, apprendre à écouter l'autre et son désir...
Alors là, je vous le dis tout de suite, ne comptez plus sur moi ;-) !!